top of page
  • Photo du rédacteurLouise Foti

Comment diffuser et monétiser son podcast ?

Dernière mise à jour : 3 juil. 2023

Cet article est basé sur l'interview de Clémentine Roux dans les HEROWEEK. C'est quoi les Heroweek ? Ce sont les webinars 100% gratuits organisés par Join Hero pour monter en compétences sur le #stroytelling #copywriting #podcast. Vous vous joignez à nous pour les prochaines ? Accéder à la line up des Heroweek.

Qui est Clémentine ?

Podcast marqueteur, Clémentine intervient sur toutes les problématiques que l’on peut rencontrer une fois le podcast diffusé. Ses missions vont du marketing à la communication, en passant par le développement de l’audience et la monétisation du podcast.

Notre invitée a également co-fondé avec deux autres personnes le Collectif Pousse, un collectif qui intervient dans les domaines du marketing, de l’audience et de la monétisation du podcast. Et parce qu’il n’y a jamais assez de projets, Clémentine a son propre podcast « Marseille-créative » un podcast qui donne la parole aux créatifs marseillais à retrouver juste ici !

En quelques mots, le Collectif Pousse c’est quoi ?

Fondé par 3 free-lance spécialisées dans le marketing du podcast, ce collectif a pour but d’accompagner aussi bien des gros projets, que des petits avec des formules « clés en main » afin d’épauler le plus grand nombre dans l’aventure podcast. Le Collectif Pousse a, par exemple, mis en place un guide pour aider à trouver ses premiers sponsors en 6 grandes étapes. Let's go pour les conseils de Clémentine !

La diffusion du podcast

De l’idéation à la sortie du podcast, chaque étape est essentielle et nécessite un travail rigoureux et de qualité pour un produit final réussi. C’est le cas de la diffusion qui nécessite des étapes cruciales pour un maximum d’écoutes. Voici les 2 conseils de Clémentine :

1 - Trouver le bon titre

  • Utiliser un (ou des) mot qui existe déjà - plutôt que d’inventer un terme

  • Une lecture fluide et inspirante - À la lecture de mot ou groupe de mots, il faut que l’on puisse comprendre l’univers et la ligne édito du podcast

  • Regarder ce qui se fait déjà - Cela permet de nous inspirer, mais aussi d’apprendre des précédents et ne pas reproduire les mêmes erreurs (et ça, c’est valable pour tout !). Pour vous aider, découvrez Listen Notes qui agrège la quasi-totalité des podcasts du monde et qui permet facilement de faire une recherche pour savoir si un.des nom.s existe.nt déjà ! Génial non ?

2 - Définir son identité graphique

  • Faire appel à un.e illustrateur.tirce ou un.e graphiste - bien sûr, cela implique une certaine somme d’argent de côté, mais rien ne remplace le travail d’un.e professionnel.le. D’autant plus lorsqu’il s’agit de la cover d’un podcast ! C’est la première partie de l’iceberg que l’on voit, avant même de connaitre le sujet et de l’avoir écouté. C’est ce qui va donner envie de cliquer alors il faut mettre le paquet sur la direction artistique !

  • Pour les plus petits budgets, pas de panique ! Il est totalement possible de réaliser soi-même son identité graphique ! Il existe de très bons outils gratuits et faciles d’utilisation comme « Canva » et qui permettent tout de même de faire une petite cover sympa !

La communication de son podcast

Après la diffusion, vient la communication. Ça tombe bien, notre invitée est la pro dans le domaine, alors laisse nous te partager ses petits tips afin d’augmenter ton nombre d’écoutes :

  • La première chose à faire est de rendre le podcast visible sur les plateformes d’écoutes, car c’est là que le podcast va être consommé : Apple Podcast, Deezer, Spotify, …

  • Cela passe par le soin du nom, de la cover, du descriptif pour chaque épisode, des titres, … et tout ça, c’est ce qui fera que les personnes vont cliquer sur le podcast et se dire « Oh mais c’est génial, pourquoi n’ai-je pas découvert cette pépite avant ? »

  • Pour la communication pure et dure, il s’agit de bien choisir les réseaux où sont nos utilisateurs/ consommateurs. Ce n’est pas l’utilisateur qui vient nous chercher sur les plateformes, c’est l’inverse !

  • Contrairement aux idées reçues et selon Clémentine, il n’y a pas de bon jour ou de bonne heure pour poster des publications : c’est quand on veut et quand on peut ! S’il y a un petit tips à retenir c’est qu’il vaut mieux poster en semaine que le week-end, mais c’est propre à chacun.e, aux projets et aux différentes communautés.

  • Programmer pour plus de sérénité - Notre invitée nous conseille de programmer les publications à l’avance via des outils tels que « Facebook Editor », au moment de la mise en ligne sur la plateforme d’hébergement. Ça nous avance, on peut rebondir sur un autre projet, ça nous libère de l’espace mental, bref programmer c’est se libérer !

La Monétisation

Tout ça c’est bien beau, mais après il se passe quoi ? Où est le fruit du travail, le gain de l’effort ? Et bien la réponse est évidemment dans la monétisation de son podcast, et pour ça, il n’y a pas 36 solutions. Voici les 2 grandes possibilités selon Clémentine :

1 - Compter sur le membership

Elle n’est pas l’option privilégiée et ne représente pas la majorité des cas, mais l’un des moyens de monétiser son podcast est de faire payer sa communauté. Le but de faire payer à l’audience la consommation du podcast, mais cet usage est plutôt réservé au petit public, avec des sujets plus « niches ».

2 - Le sponsoring

Option privilégiée et plus répandue, le sponsoring via la vente de publicité sur son podcast est un bon moyen de monétiser son podcast. Il s’agit généralement de courtes phrases annoncées en début de l’épisode (en pré-roll). Et sinon, il y a des publicités annoncées par des régis publicitaires automatiquement dans le podcast.

Concernant les formes de rémunérations, il existe deux grandes manières de fixer les prix :

  • Fixer un prix au nombre d’écoute - En France on est entre 12 et 15 euros par mille écoutes (CPM - Coût Pour Mille écoutes)

  • On peut fixer les coûts par épisode - dans ce cas-là, c’est nous qui fixons le prix, c’est de la négociation avec son sponsor. Les conseils de notre invitée lors de négociations sont les suivants : rester réaliste, ne pas berner l’annonceur et penser aussi à l’audience.

Comment bien cibler les annonceurs ?

La question à se poser est : Quel est l’annonceur qui correspondrait à mon public cible ? Il faut également cibler les annonceurs qui sont plus ou moins dans le même secteur que les problématiques du podcast et qui ont plus ou moins les mêmes clients cibles. Le choix va dépendre de la ligne édito du podcast et des objectifs.

Question bonus pour Clémentine, quel est ton super-pouvoir ?

« Mon superpouvoir, c’est de suivre mes intuitions et de faire en sorte qu’elles se réalisent ! »
35 vues
bottom of page